passer le menu principal passer le sous-menu

Un orage, des plans et de la collaboration : Re-Code, le milieu de l’éducation postsecondaire et la pandémie

par: Paula Sahyoun, boursière en innovation sociale

Ça donne le frisson de penser qu’il y a un mois seulement, le monde entier vaquait à ses occupations comme d’habitude. Depuis, notre façon de vivre a été complètement bouleversée et une nouvelle réalité est venue s’imposer aussi soudainement qu’un orage printanier.

Cet orage donne parfois plutôt l’impression d’être un ouragan. Des campus entiers sont passés à un enseignement en ligne après leur fermeture. À certains endroits, le personnel a fait face à des mises à pied, un gel de l’embauche et des réductions salariales. Des convocations, des conférences et des stages ont été annulés, des notes d’échec ou de réussite ont été attribuées et des étudiants ont été délogés.  

Les rectrices, les recteurs et le personnel administratif des établissements postsecondaires canadiens qui agissent comme des leaders durant cette période difficile nous inspirent. Pour reprendre les mots d’Andrew Petter, recteur et vice-chancelier de l’Université Simon Fraser : 

« Les catastrophes naturelles provoquent toujours des sentiments d’impuissance et d’appréhension, mais aussi une grande capacité de faire preuve de calme et de bienveillance. » 

La tâche n’a pas été facile bien sûr, puisque les établissements doivent prendre des décisions immédiates et naviguer en eaux troubles et incertaines, sans entrevoir clairement la fin.

Les établissements ont fait preuve de résilience et sont devenus des ancrages et des partenaires communautaires compréhensifs. Nous avons observé de nombreux exemples à l’échelle du pays de cégeps ou d’universités qui sont demeurés unis durant cette période de distanciation sociale, tout en étant attentifs et en répondant aux besoins communautaires. Des écoles ont converti des installations en cliniques, créé des logements temporaires pour les travailleuses et travailleurs de première ligne, fait don d’équipement de protection personnel, accéléré de la recherche novatrice et augmenté les outils de soutien numériques liés à l’apprentissage, aux finances et à la santé mentale du corps étudiant. 

Qu’avons-nous fait de notre côté?

Chez Re-Code, nous nous sommes efforcés de soutenir et d’amplifier les interventions innovatrices et pleines d’empathie face à la pandémie, tout en planifiant la reprise et la reconstruction à plus long terme.

Chad, Paula et Kelly sur Zoom
Chad, Paula et Kelly sur Zoom

Notre équipe travaille à la maison depuis le mois de mars. Nous avons annulé les rassemblements en personne et certains auront plutôt lieu virtuellement. Nous avons aussi écrit à nos partenaires et titulaires de subventions pour prendre de leurs nouvelles et revoir les exigences relatives aux subventions.

/

Événements

  • La finale canadienne de Map the System, qui devait se tenir à Montréal du 7 au 9 mai, a été repensée virtuellement. Grâce au défi MTS, des étudiantes et des étudiants se penchent sur un problème en profondeur à l’aide d’une approche de pensée systémique pour ensuite présenter leurs constats. Ce genre d’approche est pratique et informateur face à n‘importe quel problème complexe.
  • L’évènement annuel ‘Canada Day’ qui devait avoir lieu avant l’événement AshokaU Exchange prendra désormais la forme d’une expérience en ligne facilitée pour accompagner l’Exchange virtuel. Ce dernier réunit des agentes et agents de changement du milieu postsecondaire de partout au monde afin qu’ils puissent montrer comment l’éducation postsecondaire peut agir comme instrument d’impact social. Les personnes présentes pourront ainsi découvrir de nouveaux outils, idées et alliés.
  • En 2017, La fondation McConnell et l’Université Simon Fraser ont organisé une table ronde sur les infrastructures sociales réunissant des rectrices et des recteurs. Un livre blanc a été commandé pour l’occasion et peut être consulté ici. Pour souligner le troisième anniversaire de cette table ronde, Re-Code avait convié les rectrices et les recteurs à une nouvelle table ronde sur la valeur de l’engagement communautaire. Celle‑ci devait avoir lieu en mai 2020 à Vancouver et se déroulera désormais virtuellement. Cette discussion revêt aujourd’hui une importance accrue alors que les universités tentent d’assumer leur rôle indispensable et crucial pour faire face à la crise de la COVID-19.

Planification stratégique

  • Nous menons une étude de faisabilité sur la création d’une ressource et d’un collectif regroupant plusieurs établissements pour partager et développer un curriculum commun.

Ressources

 Voici certaines des ressources que nous consultons régulièrement : 

 Durant ces temps de distanciation sociale et physique, les liens et les relations de confiance représentent des ingrédients clés de toute recette qui assurera une transition réussie. Tous les jours, nous faisons notre travail avec plus d’empathie, de souplesse et de solidarité. Nous sommes plus forts ensemble et nous croyons sincèrement au pouvoir de la collaboration institutionnelle et du partage de nos expériences, réussites et célébrations. 

Nous terminons avec une citation de l’activiste et autrice Arundhati Roy: 

« Historiquement, les pandémies ont forcé les êtres humains à délaisser le passé et imaginer un monde nouveau. Celle-ci ne sera pas différente. Elle se veut un portail, une passerelle entre ce monde et le prochain. » 

Personne n’aurait pu prévoir il y a un mois où nous en sommes aujourd’hui. Ce que nous allons faire maintenant nous définira et aura une incidence sur le secteur pour des années à venir. Nous sommes en mesure de concevoir un tout nouveau plan. Alors, comment faire mieux?

Paula, Kelly et Chad

Avr 13, 2020 |